La Voie du Papillon (Aztèques t. 2) par Eric Costa

La Voie du Papillon (Aztèques t. 2)

Titre de livre: La Voie du Papillon (Aztèques t. 2)

Auteur: Eric Costa


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: La Voie du Papillon (Aztèques t. 2).pdf - 20,897 KB/Sec

Mirror [#1]: La Voie du Papillon (Aztèques t. 2).pdf - 47,831 KB/Sec

Mirror [#2]: La Voie du Papillon (Aztèques t. 2).pdf - 23,455 KB/Sec

Eric Costa avec La Voie du Papillon (Aztèques t. 2)

Livres connexes

— Par l’auteur d’Aztèques : Harem, roman lauréat du Salon du Livre Paris 2017 par le jury Amazon KDP —

"Je m'appelle Ameyal.
Autrefois, j’habitais un éternel printemps, comme le précise mon nom.
À présent, je dois servir ceux qui ont tout détruit.
Les Aztèques.
Personne ne peut s'échapper du harem. Je le sais, j'ai essayé. J'ai failli y laisser la vie et je suis devenue l’objet d’un chantage mortel.
Mon seul salut possible : devenir concubine. Je dois trouver un moyen d'entrer à l’école du harem, coûte que coûte, même si la loi me l’interdit.
Si je ne peux fuir par l'extérieur, je m'enfuirai par l'intérieur.
Je trouverai les moyens de venger mon village."

Laissez-vous emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d'une civilisation aussi fascinante qu'effrayante.

Extrait :
« La flatterie ne se conçoit qu’avec esprit et délicatesse, ma chère. Tu es beaucoup trop grossière pour que je me prenne à ton jeu. Une chenille ferait mieux de rester discrète et modérée. Elle ne devrait ouvrir l’orifice qui lui sert de bouche que lorsqu’on l’y autorise, car, tout comme elle, son cerveau flasque se meut avec lenteur et difficulté. Elle pourrait se faire mordre par un serpent, ou une araignée, et ne jamais devenir papillon. »

Chroniques :
— Collectif B : « Au fil des pages j'ai découvert une partie l'histoire du peuple Aztèque, les rituels, le panthéon des dieux, les formes d'écriture ainsi que le processus de fabrication des couleurs.
J'ai voyagé au-delà des continents et à travers l'espace temps pour me retrouver à une époque révolue avec son langage et ses us et coutumes. Un magnifique dépaysement. (...) très belle histoire de vie, de courage. Un univers féminin, un récit de femmes, écrit et compris par un auteur. C'est magique !
Je vous conseille vivement de vous précipiter sur ce livre (…) sans aucune modération. »
— Sarah Auger : « les pages se tournent toute seules, l’immersion est encore plus intense. Et c’est sur une grande frustration que je franchis la dernière page. (…) je ne peux que vous conseiller de lire cette histoire dont la parution est imminente. Vous ne regretterez pas ce voyage dans le temps vers une époque et un lieu d’une richesse que je ne soupçonnais pas. »
— Volkaiw : « Le récit est dynamique et rythmé, la plume de l'auteur nous embarque dans l'histoire, nous immerge totalement dans une autre époque et c'est presque une déchirure que de quitter la jeune femme à la fin tant j'ai été pénétré par son histoire, vibrant avec elle jusqu'à sentir les palpitations de son cœur. Gardez bien à l'esprit qu'il faut se méfier de l'eau qui dort. »
— Une Page de Paradis : « J’ai été tenue en haleine du début à la fin (…), et à aucun moment je ne me suis ennuyée ou lassée. Bien au contraire ! Plus j’avançais dans ma lecture et plus je voulais lire ! »
— Bookpearl.fr : « C’est la minutie, la délicatesse du tout et qui m’a frappée. Les noms des personnages s’expliquent de mieux en mieux, les chapitres incarnent toujours aussi bien leur titre, les facilités sont toujours refusées à Ameyal. Chapeau l’artiste, qui obtient mon coup de cœur. »

Avis de lecteurs :
— Laetitia : « Tout simplement sublime ! Et cette fin!! »
— Elicia : « J’adore ! On rentre vraiment bien dans l’atmosphère du livre, on voyage, les intrigues et les rebondissements sont là sans être too much. Félicitation ! »
— Jean-Claude : « Pris dans l’engrenage de l’aventure, de ses multiples intrigues, des rebondissements, on se prend à faire partie des esclaves et des concubines et presque à trouver ses repères dans le harem ! »
— Isabelle : « On est emportés dans l’histoire et on en veut encore. Bravo pour ces trépidantes aventures et cette histoire exotique ! »
— Mathilde : « J’ai commencé ma lecture ce matin et j’ai fini avant le soir (je n’arrivais pas à décrocher). Bravo ! »

N'hésitez pas à lire l'extrait gratuit avant d’effectuer votre achat.